A la Guinguette-Auvergnate, l’assiette est aussi colorée qu’authentique. Bien sûr, il y a l’aligot. Normal, le patron est un Aveyronnais, et l’aligot est son plat fétiche. Mélange de purée de pomme de terre et de tomme fraîche de l’Aubrac, qu’il faut travailler et retravailler pour obtenir la texture parfaite.
Bien chauvin, Jean-Pierre Vic sert des farçous du roquefort et du marcillac, le cru d’Aveyron. Mais bien sûr dans ses fourneaux, le chef sait jouer d’autres partitions…